Pourquoi un Erasmus (en Finlande) ?

Écrit par Marion | Le 3 octobre, 2017

Pourquoi partir en Erasmus ? Pourquoi aussi loin ? Pourquoi la Finlande, c’est hyper froid là bas ! Tu vas voir le Père Noël ? Et tu parles le finlandais* ?

Toutes ces questions, on me les as posées au moins une fois, si ce n’est dix fois plus. Et au fond elles ne sont pas si illégitimes. Partir en Erasmus ce n’est pas partir en vacances. Il y a beaucoup de choses à prendre en compte avant, pendant et après son année, énormément d’administratif, des deadlines à respecter. Mais malgré les contraintes administratives ça reste sûrement une des meilleures expériences qui soit, alors foncez.

 

*On dit finnois

 

Erasmus +, késako ?

 

 

logo erasmus+

 

 

Le programme Erasmus + permet à toutes les personnes de moins de 30 ans (étudiants, stagiaires ou bien personnel) d’avoir la possibilité d’être formé à l’étranger dans un pays européen.

Enseignement scolaire, supérieur, formation professionnelle, nombreux sont les secteurs d’activités concernés par ce programme.

Ces dernières années, le nombre de jeunes partant à l’étranger pendant leurs études n’a cessé d’augmenter. Il faut dire que la majorité des témoignages recueillis dès le retour ou pendant les échanges Erasmus, on peut comprendre que de plus en plus de personnes aient envie de partir. D’ailleurs c’est ce qui m’a personnellement incitée à partir.

 

 

Pourquoi partir en Erasmus ?

Pour énormément de raisons.

 

Déjà parce que tous les gens qui parlent de leur expérience vendent ça comme l’expérience de ta vie, les phrases types comme « Une vie en une année ». Ce genre de phrase laisse rêveur.

Bien évidemment ce n’est pas le cas de 100% d’étudiants en Erasmus, si on cherche bien il y a certaines personnes pour qui cette expérience s’est mal passée.

 

Pour s’ouvrir au monde. Partir dans un autre pays, c’est découvrir une autre culture, mais aussi toutes les cultures des autres étudiants internationaux. Au final on voit peut être même plus d’étrangers que de locaux. On force sa nature, on sort, on visite, et on finit par visiter les villes, puis les pays d’à côté. Alors que pendant des années vous n’avez pas bougé de chez vous en France et vous ne connaissez même pas votre ville (non ce n’est pas du vécu).

En Finlande je découvre les joies des sitsits, je visite des choses chaque semaines, je m’émerveille devant les paysages que cet endroit a à m’offrir.

 

Parce que niveau expérience, c’est très enrichissant. Ne serait-ce que pour voir comment ça se passe au niveau de l’enseignement dans un autre pays. Tous les systèmes ne sont pas semblables au système français. Ici la pratique est privilégiée à la théorie.

Sauf en cours de langue, on ne demande pas d’apprendre et de ressortir le cours pour être ensuite évalué là dessus. On nous donne beaucoup de travail, plus qu’à la fac en France en tout cas, et certains de nos devoirs sont notés.

 

Les professeurs sont plus proches des étudiants. Il faut les appeler par leurs prénoms (sous peine de les vexer ou de passer pour quelqu’un de très malpoli) et certains donnent même leur numéro de téléphone personnel pour qu’on les joigne plus facilement en cas de problème. Ils sont très réactifs et répondent aux mails dans la DEMI-HEURE. OUI.

Et il en est de même pour les administrations ici (coucou la France).

 

Et enfin, sur un CV, une année à l’étranger ce n’est que du bonus.

 

 

Cependant, il ne faut pas négliger une partie importante : l’administratif

 

 

Pour illustrer mon propos, je vais ici citer mon université.

« Nous ne sommes pas une agence de voyage, alors c’est à vous de vous débrouiller seuls »

 

Et c’est affreusement véridique. Dossiers de bourses, dossiers d’inscription, certificats de langue, contrat pédagogique.. Il y a énormément de choses à gérer au cours de cette année. Certains papiers sont à donner avant le départ, d’autres pendant le voyage et également au retour et après la mobilité. Autant dire que c’est beaucoup, BEAUCOUP à gérer seul.

 

Il faut savoir en plus que l’université (Française) met parfois très souvent du temps à répondre. Le mieux est de faire un planning et  de s’organiser en amont le plus possible (mais ce sujet fera l’objet d’un article plus détaillé, héhé).

 

 

Commandement de l’Erasmus

 

 

• Avec des valises pleines tu arriveras

 

• Au début désorienté tu seras

 

• L’administratif tu découvriras et tu détesteras

 

• La barrière de la langue tu passeras

 

• Des fêtes tu feras

 

• Beaucoup de travail également tu auras

 

• Des gens tu rencontreras

 

• Des souvenirs tu te créeras

 

• Avec des valises pleines (de cadeaux) à Noël tu reviendras

 

 

 

Un dernier conseil : Partez 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais publiée, ou utilisée à des fins commerciales. 

Les champs obligatoires sont indiqués avec des *.