Laponie – Finlande

Écrit par Marion | Le 5 mars, 2018

Pourquoi venir en Erasmus en Finlande ? Découvrir le mode de vie des pays du Nord ? Non. Pour bénéficier d’un des meilleurs systèmes d’éducation au monde ? Sans intérêt. Mon but ultime était d’aller en Laponie.

 

Maman, Papa,si vous lisez ceci, c’est faux, je suis bien évidemment ici pour les études.

 

Qui n’a jamais rêvé de partir voir le Père Noël, contempler la neige  s’étendre à perte de vue ou faire du chien de traîneau ? Direction le grand Nord, à plus de 12h de bus de Helsinki !

Voyage en Laponie

 

Je suis partie avec des ami.e.s à moi avec l’association ESN (Erasmus Student Network) de mon université.

 

Le voyage était organisé par une agence nommée Timetravels. Tout était compris et géré dans ce séjour. Il est disponible au prix de base de 335€, mais j’ai décidé de prendre pas mal d’activités en plus (Ferme des rennes, Huskys, ski..). Avec les petit déjeuners et dîners inclus je m’en sort pour environ 550€ la semaine. Ce qui à mon sens est assez raisonnable au vu des prestations.

 

 

Nous étions dans un centre nommé Vasatokka. On pouvait séjourner en cottage ou dans des chambres en dortoir. J’ai bien évidemment préféré aller dans un cottage, et je ne regrette pas !

Le cottage était une sorte de chalet avec une grande pièce de vie, une mezzanine avec des lits, et une chambre située au rez-de-chaussée. Il y avait de la place pour 8, voire même plus avec les canapés.

 

Les petits + :

 

 

• La cheminée

 

• Le sauna à 30s à pied

 

 

 

Kemi Snowcastle

 

 

 

 

 

Première étape de notre voyage organisé.

 

Le château de glace de Kemi (ou Kemi Snowcastle) est une construction entièrement.. en glace. Et je ne parle pas de Carte d’Or ou de Häagen-Dazs. Des murs aux tables, en passant par des chambres d’hôtel, tout est de neige et glace.

 

Ce château est éphémère et reconstruit chaque année car, glace oblige, au printemps il commence à fondre quand les températures redeviennent positives.

 

 

 

 

A l’intérieur, de nombreuses sculptures, toutes cette année sur le thème des animaux. On peut voir des fresques représentant les animaux de la Jungle sur les murs de l’espace « bar » du château.

Petite infusion aux myrtilles en main, nous allons nous asseoir sur une table… faite entièrement en glace ! Les tabourets sont eux en bois (à défaut d’avoir les fesses trempées et gelées par de la glace), mais dans un souci de confort des peaux de bêtes sont placées sur le dessus des sièges .

 

 

Ensuite, petite visite de l’hôtel, et de ses chambres décorées selon le thème des animaux « stars » de fiction. King Kong, le Chat Potté, ou encore le vilain petit canard, chaque chambre représente une histoire différente.

 

On trouve également dans le château un extérieur permettant avec une pente permettant de faire du toboggan dans une bouée, et, plus étonnant, une chapelle. Ce qui permet à tous ceux voulant un mariage insolite de se marier dans un château de glace, où la température ambiante tombe en général dans les négatifs !

 

 

 

Village du Père Noël

 

 

 

 

Rovaniemi

 

 

Le FAMEUX. Aller en Laponie sans aller là-bas est pire qu’un affront. Rovaniemi, petit village du Nord de la Laponie, est l’endroit où le Père Noël a décidé de poser ses bagages pour vivre, sûrement en raison du.. beau temps ?

 

Le village du Père Noël est très… touristique. Après, on est tellement dans la magie du moment, avec ce petit village sous la neige, on te pardonne papa Noël. (Et puis il faut bien de l’argent pour payer ces joujoux par milliers que tu offres chaque année.)

 

 

On trouve donc ici de nombreux petits restaurants, avec des spécialités locales comme le saumon ou le renne (pas ceux du Père Noël, d’autres). On retrouve aussi les petits lutins et elfes du Père Noël qui s’occupent de gérer la poste et son grand centre de tri, car il ne faut pas oublier que des lettres ici, c’est par milliers qu’ils en reçoivent !

Le mieux est d’acheter une carte postale et de l’envoyer directement du village, car elle aura un petit tampon « Cercle polaire arctique » sur elle !

 

Car en effet, plus que d’être le village de Santa Claus, le village se situe sur la zone polaire arctique. On a donc la possibilité de traverser le cercle polaire arctique ! On se sent ensuite comme.. de l’autre côté du poteau !

 

 

 

Maison du Père Noël

 

 

Mais pas de panique, car juste à côté du cercle polaire arctique se situe la maison du Père Noël !

A l’intérieur se trouve l’atelier du Père Noël, juste à côté de la boutique cadeau. On traverse un grand couloir pour arriver dans un très bel atelier, décoré et animé par de gigantesques automates. De là, on peut faire la queue pour aller LE voir. Et avoir une photo souvenir avec LUI. Le Père Noël.

 

 

Un type très sympa. Il parle même Français. J’étais vraiment convaincue, je n’ai pas eu besoin de tirer sur sa barbe pour vérifier.

A la sortie, de gentils petits elfes nous montrent alors nos photos. Nous avons alors au choix la possibilité d’en faire imprimer une pour 30€ ou d’avoir les 3 en version numérique pour 40€.

 

 

Le temps nous a manqué et nous n’avons pas pu aller plus loin, mais le village regorge d’autres activités comme par exemple de la luge ou la possibilité de voir les rennes du papa Noël.

Pour notre part ça sera direction le bus !

 

 

 

La ferme aux rennes

 

 

 

 

 

N’ayant pas pu faire la visite de la ferme du Père Noël la dernière fois, nous revoilà avec une occasion de voir des rennes en chair et en os ! Direction Inari, petit village à 10mn du centre où nous sommes basés.

 

 

Arrivés à la ferme, nous sommes accueillis par des locaux en habits typiques des populations du Nord, le peuple Sami. Une dame nous explique alors que nous allons pouvoir nourrir les rennes, apprendre à les attraper au lasso (en nous entraînant sur une bûche en bois), et faire une balade à traîneau. Ces activités tourneront pendant 1h, nous sommes alors en petits groupes, et je commence par aller nourrir les rennes.

 

 

On leur donne des espèces de granules, mais je me doute bien que ce n’est pas la nourriture naturelle d’un renne. La gentille dame (ce sera son nom) nous apprends alors qu’ils mangent principalement de la mousse et du lichen, et s’aident de leurs pattes pour creuser dans la neige.

Ils font un petit cliquetis en marchant, ce qui leur permet de faire la différence entre un autre renne ou une potentielle menace.

 

Enfin, il n’y a aucun renne « sauvage » en Laponie. Ils appartiennent tous à quelqu’un. Chaque ferme dispose de son propre motif, qu’elle appose sur les oreilles de chacun de ses rennes afin de les reconnaitre. Ainsi, si un renne s’échappe trop loin, on reconnaitra son propriétaire grâce à ses oreilles.

 

 

Je vais ensuite faire ma balade en traîneau. Niveau sensations fortes j’ai vu mieux, mais les rennes ne sont pas considérés comme des sprinters nés, alors ça me convient.

 

Nous finissons la journée sur une collation dans une hutte traditionnelle, avec un bon thé bien chaud aux baies, et un petit biscuit type spéculoos.

 

 

 

Baignade dans l’Océan arctique – Norvège

 

 

 

 

Voyage d’une journée en Norvège pour nous, afin d’aller nous baigner dans l’Océan arctique ! Il faut savoir que de la Norvège et la Suède, la Finlande est le seul pays à ne pas avoir un accès à l’océan depuis son territoire. Nous voilà donc partis pour 4h de trajet (aller) en bus !

 

 

 

Instant anecdote

 

 

C’est bête à dire, mais sur le trajet, on remarque la différence entre la Finlande et la Norvège. Ces maisons rouges typiques qu’on attribue à la Norvège sont bien là, dans le paysage. Petite anecdote à ce sujet d’ailleurs, de la source qui est notre guide de voyage. Les maisons seraient ici rouges pour ressembler aux briques que l’on trouvait sur les maisons bourgeoises dans les autres pays d’Europe. La Norvège n’ayant que très peu de briques et ne pouvait s’en payer, on décide alors de peindre les maisons en rouge.

 

C’est le genre d’anecdotes qui passe bien pour briller en soirée le samedi soir.

 

Fin de l’anecdote

 

 

Nous arrivons alors à Bugøynes, un des villages le plus au nord et la Norvège. L’océan Arctique est devant nous, et on aperçoit deux préfabriqués juste à côté. Il s’agit d’un sauna et d’un vestiaire ! On comprend alors très vite que nous allons devoir courir pour aller dans l’océan, qui se trouve à 100m du sauna.

 

Ni une ni deux, on enfile alors notre maillot de bain, tongs aux pieds, et on va dans ce petit sauna d’apparence austère. Il se trouve qu’une fois à l’intérieur il est assez vaste. Nous nous installons alors et attendons. 70°c. 80°c. 85°c. C’est quand je commence à fondre que notre guide ouvre la porte.

 

« Go ! go ! »

 

 

Je cours alors jusqu’à l’Océan. Puis je jette ma serviette sur un rocher. Je ne me pose pas de questions, sinon je ferai demi-tour. Et… PLOUF. Me voilà dans l’eau. A peine le temps de me jeter que je commence à ne plus ressentir mes pieds. Je décide alors de sortir.. et de retourner au sauna, pour ensuite recommencer !

 

Nous finirons la journée en mangeant une soupe de poisson locale avant de repartir pour notre périple en bus.

 

 

 

Husky safari

 

 

 

 

 

Le chien de traîneau. Sûrement l’activité que j’attendais le plus de tout le séjour. J’étais comme une enfant à la sortie du bus. J’écoutais à peine les consignes données par l’instructeur, je voulais simplement voir les chiens. Comportement à ne pas reproduire, c’est important d’écouter les consignes, hein ?

 

Nous marchons en direction d’une espèce de tipi en toile, mais déjà on entend beaucoup d’agitation. Les chiens aboient dans tous les sens, très impressionnant. Une meute entière en train de hurler, c’est quand même assez incroyable. Et ils on l’air assez impatients de partir, je suis bien contente de ne pas faire partie du premier groupe.

 

 

Nous attendons que les groupes avant nous finissent de passer au coin du feu, sirotant notre éternel thé aux myrtilles. Oui parce que évidemment j’étais dans le dernier groupe. Ce n’est pas drôle sinon. On essaye de recueillir les impressions des autres, avoir si c’est dur ou pas. Quelqu’un serait tombé, mais apparemment c’est facile c’est parce qu’il s’y est mal pris. A en juger par la fougue des chiens ça ne m’étonne qu’à moitié.

 

Vient ensuite mon tour. J’ai hyper hâte !

Je me place tout d’abord dans le traîneau, j’échangerai ensuite de place avec mon amie qui commence aux commandes. Et puis…

 

 

C’est parti !

 

 

 

Et puis là… des étoiles plein les yeux. C’est un peu gnian-gnian, ça fait vraiment touriste, mais qu’est-ce que c’était bien. Les paysages sont super beaux, on est là, dans une forêt, tirées par des huskys. Et ça va vite en plus !

A plusieurs reprise j’ai failli manger de la neige car les chiens allaient trop près du bord.

 

On arrive à mi-parcours, on échange alors de place. Je suis en charge des chiens. Grossièrement ça consiste à appuyer plus ou moins fort sur le frein pour ralentir/stopper les chiens. J’arrive quand même à laisser échapper mon traîneau avant de partir. Si on n’a pas le pied sur le frein les chiens partent tout seul !

 

Je reprends le traîneau, et on y va ! Je suis très étonnée de voir que malgré que l’on soit le dernier groupe, les huskys ne sont toujours pas épuisés. Ça fait bientôt plus d’une heure et demie qu’ils courent, trainant derrière eux 2 personnes. Surtout qu’on avait bien petit déjeuné ce matin !

 

 

Les sensations à l’arrière sont encore différentes. Je dois faire attention à ne pas trop me déséquilibrer pour garder mon pied au-dessus du frein, mais dans l’ensemble ce n’est pas trop compliqué. J’attends d’ailleurs qu’on me donne le permis chien de traîneau ! La balade se termine normalement, sans encombre.

 

On finira l’activité par une séance photo avec les huskys, chacun essayant de faire son selfie ou sa nouvelle photo de profil Facebook.

 

On retourne ensuite vers le bus, retour à la maison !

 

 

 

Et les aurores boréales ?

 

 

Et bien… Pas vues !

 

Je fais partie des moins déçues de ce voyage, vu que j’ai eu l’occasion d’en voir en Islande à peine quelques temps avant. Mais ça n’aura pas été pour cette semaine ! Nuages, nuages et encore nuages chaque soir ! On voyait les nuages scintiller, les aurores étaient derrières mais.. Nada !

 

Alors, appétissant ce voyage en Laponie ?

4 réponses à “Laponie – Finlande”

  1. PATUROT dit :

    Oui très appétissant ça m’a donné envie ! un + pour le chien de traîneau
    Bonne continuation et profite de chaque instant

    • Marion dit :

      Merci beaucoup !
      Je profite autant que je le peux, de nouveaux voyages sont en préparation pour les 3 prochains mois !
      Je compte bien continuer de les partager ici !

  2. Héloïse dit :

    Une balade en chien de traîneau 🙂 j’en rêve !!!
    Joli blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais publiée, ou utilisée à des fins commerciales. 

Les champs obligatoires sont indiqués avec des *.